CFD et épargne : un placement à risques limités

Catégorie : Autre / Le 14/03/2020

L’épargne des français est en très nette hausse depuis la fin d’année 2019. Un chiffre permet de mettre en évidence ce constat : ce sont près de 5 367 milliards d’euros qui ont été placés par les particuliers au 3e trimestre 2019. Mais les placements engagés sont-ils pour autant les plus rentables ? Si le livret A garde la pole position, suivi de l’Assurance Vie, peu connaissent ou s’engagent sur le marché boursier. Il s’avère pourtant beaucoup plus rentable. Le Contract For Difference est le plus engageant, avec des risques limités.

Le trading par les CFDs pour une meilleure rentabilité

Plus de 5 000 milliards d’euros ont été engagés par les épargnants français selon le comptage au 3e trimestre 2019, et pourtant, les placements sont vus comme peu, même très peu rentables. Le livret A, petit préféré des Français, a malheureusement atteint un niveau historiquement bas en février 2020, avec un rapport de 0,5% d’intérêts. L’Assurance Vie, en seconde position, ne promet pas beaucoup mieux, avec seulement 1,4% de taux d’intérêt.

La plus belle marge de rentabilité pour les épargnants se concentre donc principalement autour de la place boursière. Le CAC40 et les matières premières, par exemple, peuvent garantir des marges jusqu’à 15% de rentabilité par trimestre. La palme d'or revient notamment aux Contracts For Difference (Contrat De Difference en français). Ces placements sont de plus en plus convoités par les investisseurs aux vues de leur rentabilité inégalable conjugués à des risques très limités. Si vous souhaitez vous aussi vous lancer, lisez ça et vous serez parés à vous engager sur des placements à forte rentabilité.

L’AMF limite les prises de risque

Pour être tout à fait complet, avant de vous engager pleinement sur l’épargne boursière, il faut savoir que la volatilité est aussi importante que la rentabilité peut être alléchante. Alors si vous êtes débutant, il est préférable de vous faire conseiller par des traders professionnels, qui sauront vous guider dans vos investissements. De nombreux services ont justement mis en place des services dédiés à tous les apprentis, afin de prévenir les risques et minimiser les pertes.

Une grande rentabilité promise en épargne peut aussi mettre en évidence des pertes conséquentes. Et l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) tient tout particulièrement à prévenir plutôt que guérir. Les banques sont alors dans l’obligation de présenter à leurs futurs épargnants leur taux de réussite. À ce jour, ce sont en moyenne 60% à 70% d’investisseurs perdants. La conjoncture volatile de cette épargne peut alors garantir une forte rentabilité, mais des pertes tout aussi conséquentes.